rami en ligne

Jeux de Rami



Apprenez à jouer au Rami!

Recevez un Bonus sans depot de

Cliquez ici


On connaît tous le « Rami traditionnel », voire le « Gin Rami », mais ce que l’on sait moins, c’est que les jeux de Rami sont en réalité très nombreux et regroupent plusieurs variantes, comme par exemple le « 40 Rami », le « 51 Rami » ou encore l’« Oklahoma »…

Demo
Demo
Demo
Demo
Demo

Ces variantes présentent toutefois de très, très nombreux points communs. Ce n’est pas vraiment comme au Poker, où les variantes peuvent s’avérer parfois vraiment différentes. Ici, il ne s’agit que de finesses.

La variante la plus connue et la plus pratiquée reste sans aucun doute le Rami traditionnel, appréciée partout dans le monde et notamment en Europe (pour en connaître les règles, consultez la rubrique « règles du Rami »).

Une autre variante très appréciée et populaire, surtout aux USA : le Gin Rami. Une variante qui présente pas mal de points communs… avec le Poker. Pour y jouer, vous besoin d’un seul et unique jeu de cartes. Comme pour le Rami traditionnel, les joueurs reçoivent des cartes en début de parties. Mais si la partie n’oppose que deux adversaires, chacun recevra dix cartes tandis que si la partie oppose trois ou quatre adversaires, chacun recevra seulement sept cartes. Un peu comme au Poker, on laisse le paquet des cartes restantes retourné sur la table (faces invisibles) avec à côté, une carte visible. Celui qui débute le jeu aura le choix : piocher dans le paquet ou prendre la carte visible. Et même chose pour les autres joueurs… Pour gagner, il faudra effectuer l’un des trois coups suivants :

  • « Gin » : le gagnant possède des bonnes combinaisons avec l’entièreté de ses cartes, qu’il étale en une fois.
  • « Knock » : le joueur n’étale pas l’entièreté de ses cartes (seulement une partie), mais celles qu’il garde en main totalisent dix points maximum.
  • « Undercut » : quand un joueur fait un « Knock », les autres peuvent, s’ils le souhaitent, ajouter une ou plusieurs de leurs cartes aux combinaisons déposées lors du « Knock ». Si l’un des joueurs, après ce coup, se retrouve avec un total de points inférieur que celui qui a déposé le « Knock »… et bien il gagne ! Amusant !

Le Rami présente la particularité de se pratiquer également avec les jokers, alors que dans les autres variantes, on les enlève. Cette variante se joue donc avec deux jeux de cartes (de cinquante-deux cartes) auxquels on ajoute deux jokers.

En début de partie, les cartes restantes sont déposées, faces invisibles, au milieu des joueurs. A côté de ce paquet, on pose une carte face visible.

Cette variante se divise elle-même en deux variantes différentes : le « 40 Rami » et le « 51 Rami ». Les nombres « 40 » et « 51 » font référence aux points qu’il faut totaliser avant d’avoir la permission d’étaler ses bonnes combinaisons : pour déposer cartes, il faut en effet avoir un total de combinaisons qui égale ou dépasse « 40 » ou « 51 » points, selon la variante. Après ce premier dépôt, il n’y a plus de règles : les joueurs déposent ce qu’ils veulent.

Une autre différence de taille entre ces deux variantes, c’est que lors du « 51 », celui qui débute a le droit de piocher dans les cartes restantes ou bien de prendre la carte déposée face visible, tandis qu’au « 40 », on ne peut piocher que dans le paquet de cartes invisibles.

Pour gagner, même chose qu’au traditionnel : soit on étale ses cartes progressivement jusqu’à la dernière, soit on dépose l’entièreté de ses cartes en une fois.

Sur Rami Royal, on peut jouer à toutes ces variantes et d’autres : Oklahoma et Rami 500. Vous n’y comprenez rien ? Pas de panique : la salle a prévu une petite démo d’explication pour chacune des variantes.